portfolio

  • 10'
  • 2016

Amadinda

vibraphone préparé — prepared vibraphone

commande — commission : Baptiste Ruhlmann
création — premiere : 05.06.2017, Buffalo [US], Tom Kolor
partition — score : BabelScores
  •  
  •  

Anamorphein

accordéon et 2 percussions — accordion and 2 percussions

commande — commission : Trio K/D/M
  • 10'
  • 2015

Après Achéloos

hautbois, vibraphone, violoncelle et électronique — oboe, vibraphone, cello and electronics

commande — commission : Sylvain Devaux, Galdric Subirana & Émilie Girard-Charest
création — premiere : 28.01.2016, Lyon [FR], Sylvain Devaux + Galdric Subirana + Émilie Girard-Charest
partition — score : BabelScores

Dieu fleuve d’Étolie en Grèce ancienne, Achéloos avec la Muse Calliope mit au monde les trois fantastiques sirènes prénommées Leucosie, Ligie et Parthénope. Musiciennes aux dons exceptionnels s’exprimant par la lyre, la flûte et le chant, elles séduisaient navigateurs et mortels par leur douce musique aux magiques accents. Nombre de marins succombèrent à ces déesses et s’envolèrent vers des cieux étoilés ; seul Ulysse selon Homère fit des prouesses pour pouvoir à la tentation échapper.
Loin des récifs et flots méditerranéens, comment nous empreindra la virtuosité ? Écouter la voltige du musicien jusqu’aux ultimes péripéties, et après ?
  • 7'
  • 2017

Après Danaos

quatuor de flûtes — flute quartet

commande — commission : Quatuor Pelleas
  • 6'
  • 2016

Au Doux Rivage

électronique — electronics

  • 10'
  • 2013

Cinq Visions

orchestre — orchestra

2.2.2.2 — 2.2.0.0 — perc —12.10.8.6.4

commande — commission : Orchestre National d’Île-de-France, Radio France & Musique Nouvelle en Liberté
création — premiere : 29.03.2014, Courbevoie [FR], Orchestre National d'Île-de-France + Nathan Brock
partition — score : Durand - Universal Music Publishing

Cinq Visions comme autant de manières d'aborder un même objet avec des temporalités, des dynamiques et des substances différentes. L'idée est celle d'un kaléidoscope sonore regroupant plusieurs focalisations où la limite entre l'espace réel et celui de l'imaginaire va apparaître. Ce sont des fragments isolés d'univers bien plus vastes, visiblement antagonistes, qui vont au final pouvoir forger des rapports plus singuliers.
  • 10'
  • 2018

Clastes

clarinette et 8 voix mixtes — clarinet and 8 mixt voices

SSAATTBB

commande — commission : Radio France & Musicatreize
création — premiere : 17.02.2019, Paris [FR], Florent Pujuila + Musicatreize + Roland Hayrabedian
partition — score : BabelScores

Au commencement, un tableau fragmenté se dévoile, vestige d’un monde brisé. Chaque fraction d’un tissu d'éléments clastiques se superpose, s’accumule et se juxtapose à ses semblables, dans un agrégat vocal naissant. Au cours de l'œuvre, ce paysage autant hétéroclite que décharné se déforme progressivement et la plasticité du matériau restitue un sens à la matière textuelle. Les clastes s’amalgament en une substance malléable qui révèle en définitive leur véritable nature.
  • 10'
  • 2018

Des Strobes

flûte, clarinette et violoncelle — flute, clarinet and cello

commande — commission : Ensemble Zellig
création — premiere : 25.11.2018, La Roche-Guyon [FR], Ensemble Zellig
  • 18'
  • 2020

Diffrakt

ensemble de 16 musiciens et électronique — ensemble of 16 musicians and electronics

1.1.1.1 — 1.1.1.1 — 2perc, pno, hp — 1.1.1.1.1

commande — commission : Grame & Ensemble orchestral contemporain
pour — for : Ensemble orchestral contemporain
création — premiere : 24.04.2021, Lyon [FR], Ensemble orchestral contemporain + Bruno Mantovani

Ici, les plus infimes entités musicales se diffusent, se répliquent, dérivent dans un phénomène de diffraction engendrant une métamorphose incessante des échantillons initiaux. En surgit un ample enchevêtrement sonore au cœur duquel chaque interstice concentre une matière encline à se propager de manière polyphonique et indomptable, interférant et se ramifiant dans un réseau dont la carte reste à découvrir. Abandonnant sa parataxe génératrice, cet assemblage engendre sa propre cohérence en une trame dont l’indolente ondulation va devenir centrale.
  • 10'
  • 2015

Fragments d'Opale

flûte à bec et percussion — recorder and percussion

commande — commission : Sena Choi
création — premiere : 20.11.2016, Lyon [FR], Sena Choi + Hyoung-Kwon Gil
partition — score : BabelScores

La tradition coréenne du Sanjo propose un savant assemblage d’éléments mélodiques et rythmiques dont les racines viennent de la réunion d’une vocalité devenue instrumentale et d’une improvisation polyphonique ramenée à la pure singularité du soliste. Dans cet univers paradoxal, la juxtaposition des rythmes et des métriques, scellés avec l’idée de tension comme fil conducteur, est ici fragmentée en une myriade d’éclats qui vont se répondre, se superposer, et dessiner une temporalité brisée. Le duo est une lente transformation aux accents implacables et aux inflexions parfois inattendues, un souvenir peu à peu altéré par le temps que murmurent inlassablement des horloges devenues chaotiques.

The Korean tradition of Sanjo is composed of a skillful blend of melodic and rhythmic elements whose roots come from the assembly of pansori and sinawi genres. In other words, it is a mixture of music that was vocal but became an instrumental form of polyphonic improvisation, which is then reduced to a written solo. In this paradoxical universe, the juxtaposition of rhythms is fragmented into a myriad of splinters which will respond, overlap and form a broken temporality. The duo is a slow transformation, a kind of souvenir gradually altered over time, punctuated by chaotic clocks
  • 10'
  • 2016

Fragments d'Opale

piccolo et percussion — piccolo and percussion

commande — commission : Shu-Torng Lin
création — premiere : 17.05.2017, Lyon [FR], Shu-Torng Lin + Lou Renaud-Bailly
partition — score : BabelScores

La tradition coréenne du Sanjo propose un savant assemblage d’éléments mélodiques et rythmiques dont les racines viennent de la réunion d’une vocalité devenue instrumentale et d’une improvisation polyphonique ramenée à la pure singularité du soliste. Dans cet univers paradoxal, la juxtaposition des rythmes et des métriques, scellés avec l’idée de tension comme fil conducteur, est ici fragmentée en une myriade d’éclats qui vont se répondre, se superposer, et dessiner une temporalité brisée. Le duo est une lente transformation aux accents implacables et aux inflexions parfois inattendues, un souvenir peu à peu altéré par le temps que murmurent inlassablement des horloges devenues chaotiques.

Korean tradition of Sanjo is composed of a skilful blend of melodic and rhythmic elements whose roots come from the assembly of pansori and sinawi. In other words, it’s a mixture of a music that was vocal and became instrumental and a polyphonic improvisation which is reduced to a written solo. In this paradoxical universe, the juxtaposition of rhythms is fragmented into a myriad of splinters which will respond, overlap and form a broken temporality. The duo is a slow transformation, a kind of souvenir gradually altered over time, punctuated by chaotic clocks.
  • 15'
  • 2015

Guèrra a la Guèrra

soprano, basse, flûte, violon et accordéon sur un texte d'Alem Surre Garcia d'après Pèire Godolin, Jean Jaurès et Woodrow Wilson — soprano, bass, flute, violin and accordion on text by Alem Surre Garcia from Pèire Godolin, Jean Jaurès et Woodrow Wilson

commande — commission : Institu d'Études Occitanes de Haute-Garonne
création — premiere : 11.10.2016, Toulouse [FR], Julia Wischniewski + Benoît Duc + Cécilia Royer-Cardona + Vadim Tchijik + Noé Clerc + Guy-Olivier Ferla
  • 10'
  • 2017

Heroa

orchestre — orchestra

2.2.2.2 — 4.3.3.1 — 3perc, hp. — 12.10.8.6.4

création — premiere : 26.03.2017, Genève [CH], Orchestre symphonique Ose! + Daniel Kawka
partition — score : BabelScores

Heroa telle une chevauchée au cœur d’une dimension supplémentaire du monde, celle de l’artefact. Comme si d’un décor de théâtre l’on pénétrait les rouages des machineries et la multitude des éléments qui jouent de l’illusion. Un voyage au cours duquel la notion d’espace s’altère et où les différents plans vont se démêler et s’entrechoquer. En définitive, un travail de déconstruction d’une image initiale pour la retrouver sous une apparence nouvelle.
  • 14'
  • 2013

In-Octavo

ensemble de 8 musiciens — ensemble of 8 musicians

0.0.1.0 — 0.0.0.0 — 2perc, pno, clv — 1.1.0.0.1

création — premiere : 27.02.2014, Toulouse [FR], Atelier 21 + Adrien Trybucki
partition — score : BabelScores

In-Octavo tel le pliage d’un même objet en huit parties, mettant en regard et créant des interférences entre deux faces d’un élément unique. Une réflexion sur ce qui forme la singularité ou bien la pluralité d’un corps sonore, et celle de la phrase musicale. La proposition est ici celle de d’un kaléidoscope des timbres instrumentaux à travers lequel s’opère une duplication de deux éléments musicaux, comme si l’encre s’était propagée en miroir sur d’autres surfaces. In-Octavo telle une référence au monde de l’imprimerie et donc à la mécanisation de la diffusion du langage. Un espace de lutte où le rythme incessant devient omniprésent et s’empare du champ poétique alors en jeu ; l’idée d’une propagation inéluctable et programmée vers tous les éléments alors présents.
  • 8'
  • 2014

In-Quarto

violon, violoncelle, piano et accordéon — violin, cello, piano and accordion

commande — commission : Composit New Music Festival
création — premiere : 13.07.2014, Rieti [IT], Marco Fusi + Giulio Cazzani + Anna D'Errico + Luca Piovesan + Caterina Centofante
partition — score : BabelScores

In-Quarto est une évocation de monde de l’imprimerie, et de la manière dont un ouvrage est obtenu par pliages successifs de feuilles de papier. Dans le même sens, l’ensemble instrumental va ici produire un objet unique et singulier qui sera un pliage de lui-même, avec l’idée de reproduction et de répercussion. D’autre part, j’ai travaillé sur la dualité qui peut prendre place entre l’aspect mécanique de la presse et le contenu qu’elle va ensuite délivrer. La véritable question est celle de la porosité entre un matériau poétique et l’apparence mécanique de son vecteur de réalisation.

In-Quarto is an evocation of the world of printing, and how a book is obtained by successive folding of one sheet of paper — In-Quarto designating a volume made with sheets of paper on which 4 pages of text were printed in each side. In the same idea, the instrumental ensemble produces a single object that is itself a fold, with the notion of reproduction. Otherwise, I worked on the duality between the mechanical aspect of the printing press and the content it can deliver. We can find it in the various sections of the piece. Ultimately, the real issue is that of the porosity between the poetic and the mechanical appearance in the vector of transmission.
  • 11'
  • 2017

Infinite Extension

ensemble de 6 musiciens et électronique — ensemble of 6 musicians and electronics

1.0.1.0 — 0.0.0.0 — perc, pno — 1.0.0.1.0

commande — commission : the [Switch~ Ensemble] création — premiere : 28.01.2019, New-York [US], the [Switch~ Ensemble]
  • 10'
  • 2014

Ipnosi

électronique — electronics

création — premiere : 27.02.2014, Toulouse [FR], Adrien Trybucki

Ipnosi est un travail sur la perception du monde qui nous entoure et la manière dont nous la maitrisons. C'est en quelque sorte le point de bascule entre ce dont nous sommes conscient et ce qui demeure dans l'inconscient. Cette dualité passe inévitablement par la mémoire. La pièce est quasi-intégralement construite à partir d'objets sonores provenant de pièces instrumentales antérieures ; les questions de la réappropriation et du sens deviennent donc ici primordiales.
  • 10'
  • 2013

Jeu Muet

chœur d’enfants — children choir

commande — commission : Maîtrise de Toulouse
création — premiere : 21.02.2014, Toulouse [FR], Maîtrise de Toulouse + Mark Opstad
partition — score : BabelScores

Jeu Muet explore la limite entre le dit et le non-dit ; c’est une frontière impalpable entre le timbre et le langage, entre le son pour lui-même et l’information dont il contient l’essence. L’oeuvre déploie, par le truchement de la multiplicité de l’instrument vocal, une géographie des plans sonores qui va interroger l’acte de compréhension. C’est un espace où le sens ne va plus faire corps au mot mais à sa mise en oeuvre et à sa temporalité.
  • 10'
  • 2017

Jeux Magnétiques

orgue — organ

commande — commission : Simon Bollenot
création — premiere : 11.04.2017, Lyon [FR], Simon Bollenot
partition — score : BabelScores

Dans Jeux Magnétiques, ce sont des univers sonores parfois contradictoires, qui se déroulent lentement, tels des rubans s’emmêlant peu à peu comme par attraction. Tous ces éléments tantôt cisaillés, étirés et permutés vont pouvoir se juxtaposer abruptement ou se mélanger en surimpression. L’attente de la fin de ces jeux et mélanges devient nécessaire pour en démêler le véritable sens.
  •  
  • 2020

Limen

chœur et électronique — choir and electronics

commande — commission : Ircam
création — premiere : TBA, Estonian Philharmonic Chamber Choir + Kaspars Putnins
  • 8'
  • 2015

Magma

ensemble de 8 musiciens — ensemble of 8 musicians

1.0.2.0 — 0.1.1.0 — perc, pno — 0.0.0.0.1

création — premiere : 27.06.2015, Paris [FR], Ensemble Intercontemporain + Lucas Vis
partition — score : BabelScores

Magma, telle une matière organique en fusion qui va peu à peu se consolider en un objet minéral figé. Un espace musical où la matière plastique et abondante va devenir sécante et rare. Un flot perpétuel initial — aux allures de rituel —, s’épuisant peu à peu pour laisser place à un espace davantage aride, semblable à une terre brûlée, où apparaît enfin le silence.

Magma, as an organic matter in fusion that will gradually consolidate itself in a fixed mineral object. A musical space in which the matter, from being malleable and abundant will become secant and sparse. An initial perpetual wave — as a ritual — will exhaust itself to give way to a more arid space, like scorched earth, where the silence finally arrives.
  • 8'
  • 2016

Magma

ensemble de 14 musiciens — ensemble of 14 musicians

1.1.2.1sax.0 — 1.1.1.0 — perc, pno — 1.0.1.1.1

commande — commission : Nebula Ensemble
création — premiere : 01.05.2016, Denver [US], Nebula Ensemble + Kornel Thomas
partition — score : BabelScores

Magma, telle une matière organique en fusion qui va peu à peu se consolider en un objet minéral figé. Un espace musical où la matière plastique et abondante va devenir sécante et rare. Un flot perpétuel initial — aux allures de rituel —, s’épuisant peu à peu pour laisser place à un espace davantage aride, semblable à une terre brûlée, où apparaît enfin le silence.

Magma, as an organic matter in fusion that will gradually consolidate itself in a fixed mineral object. A musical space in which the matter, from being malleable and abundant will become secant and sparse. An initial perpetual wave — as a ritual — will exhaust itself to give way to a more arid space, like scorched earth, where the silence finally arrives.
  • 10'
  • 2017

Mikropsia

ensemble de 9 musiciens — ensemble of 9 musicians

1.1.1.1sax.0 — 0.0.0.0 — perc, pno — 1.0.1.1.0

création — premiere : 09.07.2017, Viitassari [FL], Talea Ensemble + James Baker
partition — score : BabelScores

Mikropsia” is an affectation of the perception in which objects are perceived smaller than in reality. But in the present case, over time, each of the most imperceptible elements will take on another importance. The music appears gradually by zoom effect, then points and lines gradually draw a sound which appears slowly. Finally, it’s a kind of musical and strange deformation which passes through the piece.
  • 11'
  • 2018

Mutatis Mutandis

batterie, électronique et vidéo ad lib. — drums, electronics and video ad lib.

commande — commission : Emil Kuyumcuyan
création — premiere : 14.10.2018, Shanghai [CN], Emil Kuyumcuyan
  • 5'
  • 2017

Nubem

quatuor à cordes et électronique — string quartet and electronics

création — premiere : 30.06.2017, Paris [FR], Quatuor Diotima
  • 7'
  • 2018

Ondulació

flûte, alto, guitare électrique et 2 percussions — flute, viola, e-guitar and 2 percussions

commande — commission : International Summer Academy for Contemporary Music
création — premiere : 31.08.2018, Hamburg [DE], Internationale Ensemble Modern Akademie + Lautaro Mura Fuentealba
partition — score : BabelScores

Ondulació evokes the multiple perturbations related to the propagation of a wave: since an initial impact, the idea is that of a deformation of the musicals materials present. But in the observation of this undulation, the perception is also altered, temporally and spatially. The impression is finally that of the kaleidoscopic observation of a deformation multiplied at several scales.
  • 11'
  • 2016

Processó

flûte, clarinette, harpe et 2 percussions — flute, clarinet, harp and 2 percussions

commande — commission : Les Clefs de Saint-Pierre
création — premiere : 13.03.2017, Toulouse [FR], Florence Fourcassié + Émilie Pinel + Gaëlle Thouvenin + Aurélien Hadyniak + Thibault Buchaillet
partition — score : BabelScores
  • 8'
  • 2013

Pulsus I

vibraphone

commande — commission : Lucas Gerin
création — premiere : 19.12.2013, Toulouse [FR], Lucas Gerin
partition — score : BabelScores

Pulsus, ou l’observation du matériau dans sa transformation rythmique. L’altération de la périodicité de la pulsation par le prisme de la distorsion et de l’accumulation.
  • 12'
  • 2015

Raíces

ensemble de 9 musiciens et électronique — ensemble of 9 musicians and electronics

1.0.1.0 — 0.0.0.0 — perc, pno — 1.0.1.1.0

commande — commission : Padiglione Italia Expo 2015 Milano
création — premiere : 24.10.2015, Milano [IT], Divertimento Ensemble + Sandro Gorli
partition — score : BabelScores

Raíces. Déambuler. Aller jusqu’au bout du processus et retrouver le rhizome, l’origine du tout. Se souvenir d’où vient la sève de l’arbre — au plus profond des entrailles terrestres —, qui lui permet de tutoyer les étoiles.
  • 8'
  • 2019

Rapides Diaprés

soprano et électronique — soprano and electronics

création — premiere : 18.06.2019, Paris [FR], Marie Soubestre
  • 15'
  • 2016

Rotor

quintette de percussions et électronique — percussions quintet and electronics

commande — commission : Oh My GonG
création — premiere : 07.11.2018, Blagnac [FR], Oh My GonG

Rotor évoque ce monde fait d’engrenages, turbines et autres pistons, où chaque infime élément répète inlassablement le même mouvement. Un univers où la redoutable précision de chaque chaînon laisse peu de place aux distorsions et semblables décalages. La percussion et le dispositif électronique reproduisent cette idée de mécanisme immuable. Ils s’en rapprochent progressivement, zoomant avec lenteur et tentant d’accéder ainsi à une part plus poétique qui pourrait se dégager de rares interstices de cette infernale machinerie.
  • 10'
  • 2020

Séquelles d'Instants

clarinette et électronique — clarinet and electronics

commande — commission : Les domaines acoustiques
  • 10'
  • 2016

Spira

trio à cordes — string trio

création — premiere : 09.09.2016, Asnières-sur-Oise [FR], Talea Ensemble
partition — score : BabelScores

Volutes à la fois sempiternelles et envoûtantes, les spirales et objets en découlant nous renvoient aux affres de l’incommensurable, telles des hélices au caractère hypnotique dont l’infinitude des arabesques conduit à la folie. Spira suggère cet engrenage infernal duquel chaque élément va inéluctablement surgir et dont nous ne savons comment nous défaire, telle une mécanique quasi diabolique dans laquelle nous sommes pris sans pourtant en être protagonistes. C’est l’expérience d’une perte de contrôle et de la lutte pour le recouvrer, semblable à une paralysie du sommeil où le conscient tenterait de reprendre le dessus sur le rêve. Au sein de ce tourbillon incessant dont la limite reste inconnue, la question de la fin devient autant primordiale qu’inévitable.
  • 12'
  • 2016

Trabum

ensemble de 10 musiciens et électronique — ensemble of 10 musicians and electronics

1.0.1.0 — 0.0.0.0 — 2perc, pno — 1.1.1.1.1

création — premiere : 03.02.2017, Lyon [FR], Atelier XX-21 + Fabrice Pierre
partition — score : BabelScores

Transistor. Réitérant. Absurde. Battement. Ubuesque. Mécanique.
  • 7'
  • 2016

Voyelles

soprano, flûte, violoncelle et piano sur un texte d'Arthur Rimbaud — soprano, flute, cello and piano on text by Arthur Rimbaud

commande — commission : Toulouse Mélodie Française
création — premiere : 18.11.2016, Toulouse [FR], Clémentine Decouture + Jean-Robert Gasciarino + Wilfredo Perez Alvarez + Anna Jbanova
partition — score : BabelScores

« A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu ». Au fil de son poème, Arthur Rimbaud égraine les Voyelles une à une, soigneusement associées à des couleurs, proposant ainsi une nouvelle perception chromatique de l’alphabet des teintes. Telles lettres et pigments, les sons vont ici s’égrainer dans un semblant de boite à musique, et devenir à leur tour éléments d’une structure plus vaste. Structure traversée et bousculée de l’alpha à l’oméga par « rire des lèvres belles », « vibrements divins » et « strideurs étranges », et qui au final deviendra le singulier assemblage de cette myriade d'objets mis en mouvement.